Retrouvez toutes les coordonnées du siège d’ACTTIF (direction, service administratif et financier, juridique, communication).

02 40 54 77 90

contact@acttif.com

Espace Performance La Fleuriaye | 5 rue Claude Chappe | BP 40721 | 44481 CARQUEFOU Cedex

Top

Blog

Une semaine, un métier – Paysagiste

Chaque semaine nous présentons un nouveau métier pour lequel vous pouvez postuler dans nos agences !​

Paysagiste

Ses missions

 

Parfois sur le terrain, parfois dans des bureaux, le paysagiste peut exercer un métier plus varié qu’on ne le pense. 

Côté jardin, il se sert de machines et outils afin de façonner les paysages. Il utilise divers matériaux, qu’il s’agisse de plantes, d’arbres, de fleurs, mais aussi de graviers, de terre ou de bois. 

Il aménage des parcs et jardins publics, privés, ou des voiries. 

Comme nombre de métiers verts, son travail dépend des saisons, du rythme de la nature. 

Côté bureau, il imagine les créations sous forme de dessins, de plans, et réalise les études nécessaires à la conception des jardins (études paysagères, d’impact…).

 Il s’agit de vérifier si les créations imaginées sont faisables, selon leur environnement et les budgets par exemple. 

Le paysagiste est un créatif qui respecte les contraintes.

Ses compétences et qualités

 

Dans la mesure où le paysagiste traite avec de nombreux clients (privés, fonctionnaires, sociétés sportives…), il doit avoir un très bon relationnel. 

Le métier de paysagiste nécessite de posséder de bonnes connaissances professionnelles, tant en utilisation des végétaux qu’en électricité, en architecture, en botanique, en génie civil, en plomberie, en mécanique… 

Il faut avoir le goût du travail en plein air du fait du climat changeant. Une bonne condition physique est également nécessaire. 

Le paysagiste doit avoir le sens de l’initiative, être attentionné et minutieux. 

Il doit avoir une bonne imagination et, comme tout artiste, avoir un certain sens esthétique pour créer de nouveaux espaces paysagers. 


Le paysagiste doit donc savoir travailler en équipe et diriger plusieurs corps de métiers. C’est en ce sens qu’il est un véritable chef de projet.

Sa formation

 

Pour devenir paysagiste, un niveau bac + 3 minimum est requis : 

  • DE paysagiste (accès par concours après un bac + 2). Proposé dans 5 écoles : école nationale supérieure du paysage Marseille, Versailles ; école nationale supérieure d’architecture et de paysage Bordeaux, Lille ; école nationale supérieure de la nature et du paysage Bois,

 

  • Diplôme de l’école supérieure d’architecture des jardins,  

 

  • Diplôme d’ingénieur spécialisé en paysage (Institut supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage de Rennes, institut supérieur d’agriculture Lille, Antibes).

Son salaire

 
Le salaire d’un débutant est au SMIC.

Perspectives d’évolution

 

Aujourd’hui, un jeune paysagiste trouve facilement du travail dans une entreprise privée ou pour le compte d’un paysagiste indépendant. 


Après une dizaine d’années d’expérience professionnelle, un paysagiste peut s’associer ou même devenir chef d’entreprise. Il a alors une équipe de 2 à 10 personnes à superviser en général.

Si vous avez aimez cet article vous aimerez sûrement : Une semaine, un métier – Préparateur de commandes